traversseMerci à celui qui a retrouvé ce premier livre, inédit de Truman Capote, écrit entre dix-neuf et vingt-neuf ans. Son auteur n'avait pas souhaité le publier, car il souhaitait le retravailler, qu'aurait-il pu nous apporter de plus?
Court mais très intense, avec un mélange d'indolence, de déraisonnable et de superficialité, toute l'atmosphère new-yorkaise des années 50.
Aux antipodes de nos considérations caniculaires estivales, l'héroïne de Truman Capote nous emporte dans un New-York brûlant et déserté de ses riches habitants.

Présentation de l'éditeur
Grady McNeil a dix-sept ans et l'âme passionnée. Alors que ses riches parents vont passer l'été en Europe, elle se retrouve seule dans un New York vibrant sous la canicule. Délaissant le luxe de la Cinquième Avenue, elle tombe amoureuse de Clyde, gardien de parking à Broadway. Ils s'aiment, mais de façon différente. La fierté provocante de Grady et la nonchalance de Clyde vont peu à peu les entraîner vers de dangereux précipices.

Alors oui, il faut le lire, d'abord ça réchauffe, même si le concept de température avoisinant les 40° C nous parait dénué de sens en ces rudes temps de froid polaire. Ensuite et surtout, c'est très bien écrit, la dérive des personnages dans ce New-York dépeuplé est extrêmement bien analysé, retranscrite et la chute qui se profile est presque un soulagement lorsqu'elle arrive enfin.

Grasset paru le 13 septembre 2006 - 203 pages -12,90€