lignes_failleTout d'abord, veuillez m'excuser pour l'interruption momentanée de ce blog pour des raisons indépendantes de ma volonté, tels que travaux peu intellectuels et autres désagréments.

Ce retour à l'ordre ce fait en fanfare, je viens d'achever le dernier ouvrage de Nancy Huston et quelle merveille. Car je l'ai dévoré, c'est pourtant une histoire que l'on connaît bien, le drame de la seconde guerre mondiale, pendant et après.

Mais là, le sujet est traité originalement, au travers du récit de quatre enfants de six ans, tous de la même famille.
Le premier est celui d'un petit garçon précoce dans tous les domaines, doté d'une mère très versée dans la psychologie féminine et appliquant stricto sensu tous les principes éducatifs de "tout dire et laisser tout faire". Le résultat est à la fois drôle et irritant.
Le récit suivant est celui de son père, lorsqu'il avait lui-même six ans. Souffrant d'une mère souvent absente, absorbée par ses recherches, il sera balloté d'un pays à l'autre, atterrissant un temps en Israël sans en connaître les motivations.
Ensuite, c'est la voix de la grand-mère qui se fait entendre, elle aussi a souffert d'une mère lointaine, pas toujours compréhensible.
Pour finir, l'arrière grand-mère du temps de son enfance, nous donne les clés de leur histoire.

Ce roman est admirablement monté, chaque récit sonne différemment et pourtant c'est la même histoire qu'il raconte vu à des temps  différents. Les sentiments, les réflexions des enfants sont superbement écris. Pour résumé, j'ai aimé c'est le moins que je puisse dire, et une recommandation liseuse vite.

C'est beau, c'est intelligent et cela vient de la fameuse rentrée littéraire.

Actes Sud paru le 7 Août 2006 - 487 pages