eyre_ward... et à en perdre haleine. Je n'exagère que très modérément, mais ce roman m'a captivé. C'est à dire qu'il a fait son travail de roman, une fois démarrée la lecture, on ne le lâche que pour raison d'état et autres obligations familiales ou sociales.
Le sujet bien que n'étant pas d'une originalité folle, et très bien traité. A cette manière si américaine de dépeindre les tristes événements de la vie sans excès d'apitoiement sur soi et une bonne dose d'humour, noyé dans l'alcool il est vrai.

Présentation de l'éditeur : Quand Ellie Winters disparaît, elle n'a que cinq ans. Jusqu'au drame, la famille Winters pensait que rien ne pouvait venir troubler son bonheur ni sa sécurité dans ce petit coin tranquille de l'Etat de New York. Mais ces certitudes volent en éclats à la disparition de la fillette qui précipite chacun de ses proches vers les refuges empoisonnés de l'alcool, de la nostalgie et de la solitude. Madeline et Caroline, les soeurs d'Elbe, un temps proches et solidaires, s'éloignent l'une de l'autre. Et un jour, Caroline s'enfuit. Quinze années plus tard, installée à la Nouvelle-Orléans, en feuilletant le magazine People la jeune femme croit y reconnaître sa petite soeur devenue grande. Armée d'une photo, d'un pack de canettes de bière et d'une formidable volonté de sauver sa famille brisée, Caroline part à la recherche d'Ellie - à travers le désert du Nouveau-Mexique, les montagnes du Colorado, vers les énigmes du Montana et vers l'espoir.

L'amour, la tendresse, la  détresse et les coups durs, tous les ingédients sont réunis pour faire un bon roman. Sans jamais tomber dans la mièvrerie, le sentimentalisme à outrance, le rythme et les personnages attachants nous entraînent toujours plus vite. Et la fin est parfaite !

Buchet-Chastel - Broché paru le 11 Mai 2006 -  260 pages - 19€