Comme tout lecteur acharné, j'ai une bibliothèque, que je m'enorgueillis de remplir d'ouvrages amoureusement achetés.
Mais comment les ranger ?

Il fut un temps, où l'étroitesse dudit édifice ne permettait pas une grande subtilité dans le classement. Tout le travail consistait à repérer les cm² disponibles pour caser de nouveaux fascicules.
Aujourd'hui, dotée d'une splendide Bibliothèque (pas encore visitable, juste montrable), la place ne m'est fait plus défaut, et j'ai même du linéaire dispos. Alors quelle méthode de classement adopter ?t_000212

Le style bibliothèque municipale, (je n'ai rien contre, juste que) ce n'est pas très esthétique, ces volumes sans rapport entre eux, si ce n'est des initiales identiques. Peut-on faire cohabiter un Quai Voltaire avec un Gallimard, Actes Sud et Albin Michel. Nous n'évoquerons ultérieurement le cas des Poches.

Par ailleurs, Jane Austen doit-elle s'appuyer sur John Irving ou Philippe Djian ? Difficile d'imaginer une telle proximité, alors il faut créer un ordre apparent, basé sur des règles multiples et complexes.

t_00051Les livres seront regroupés par éditeur, lorsque le nombre est suffisant pour remplir un rayon, puis par pays d'origine ou continent parfois. Les ouvrages d'enfants rangés sur l'étagère du bas (plus facilement attrapable, sans me déranger), à droite (c'est comme ça, pas d'explication)
Il convient de garder un rayon (très en hauteur, limite inaccessible, personne ne doit y toucher sauf vous) pour tous les livres pas encore lus, à relire.
Ce classement est par sa nature contestable, améliorable et peu accessible, mais pour l'instant il fonctionne à merveille. Sa jeunesse (4 mois) plaide pour lui, l'avenir nous dira s'il a fait des émules.